Obésité et surpoids : quelle différence entre les deux ?

Obésité et surpoids sont deux reactions du corps différentes. Il est important de les différencier. Leur contre-indications diffèrent considérablement et peuvent donc nuire à votre santé si vous ne les différenciez pas.

Obésité et surpoids sont deux termes très proches puisqu’ils ont de fait un facteur commun. Et pourtant, leur niveau de gravité est totalement différent. Vous le verrez dans l’article suivant, ces deux maladies possèdent des similitudes mais également de différences, et leurs conséquences sont nombreuses pour les personnes affectées.

Obésité

On parle d’obésité lorsque l’on ajoute à notre IMC plus de trois écarts-types au-dessus de la médiane établie selon le modèle de croissance des enfants fixé par l’OMS.

C’est une maladie chronique qui apparaît lorsqu’il y a un excès de graisse dans le corps. Cette maladie peut entraîner d’autres problèmes. Elle accentue le risque de pathologies telles que le diabète, l’hypertension, les complications cardiovasculaires, voire même des types de cancer, notamment le cancer gastro-intestinal.

Les personnes dont le poids est égal ou supérieur à 30 % ou plus de leur IMC idéal sont considérées obèses, à l’exception des personnes très musclées.

Les causes

  • Mauvaise nutrition : alimentation trop riches en lipides, grignotages récurrents…
  • Manque d’exercice physique : il est conseillé de faire de l’exercice trois fois par semaine.
  • Facteurs génétiques : mutations génétiques, métabolisme propre à certaines personnes….
  • Facteurs organiques : résistance à l’insuline, faible taux de leptine...
  • Les facteurs socio-économiques : les fastfoods et les aliments riches en matières grasses sont généralement moins chers que les fruits et légumes. Il est d’ailleurs prouvé que les personnes au statut social plus élevé ont plus de temps pour s’alimenter sainement et faire de l’exercice.
  • Facteurs psychologiques (troubles émotionnels) : par exemple les personnes dépressives peuvent considérer que la nourriture les aide à se sentir mieux.

Combattre l'obésité

Symptômes de l’obésité

  • Difficulté à respirer : l’excès de graisse qui s’accumule sous le diaphragme et dans la cage thoracique peut exercer une pression sur les poumons.
  • Sommeil : l’essoufflement peut interférer avec le sommeil, et provoquer l’apnée du sommeil et la somnolence pendant la journée.
  • Problèmes orthopédiques : douleurs lombaires, plus grand risque d’arthrose, en particulier aux chevilles, aux genoux et aux hanches.
  • Troubles cutanés : difficulté à évacuer efficacement la chaleur du corps et tendance à transpirer excessivement.
  • Enflure.

Prévention de l’obésité

  • Alimentation saine et équilibrée : faible en lipides et riche en fruits et légumes.
  • Faire du sport trois fois par semaine pendant quarante-cinq minutes. Adapter l’intensité selon les besoins et la condition physique de chaque personne.
  • Mangez cinq fois par jour en portions réduites.

Faire du sport

Types d’obésité

Il existe deux types d’obésité : l’obésité centrale et l’obésité périphérique. L’obésité centrale est la plus grave et peut entraîner d’importantes complications pathologiques. La graisse s’accumule au niveau du tronc. L’obésité périphérique entraîne des problèmes de surcharge dans les articulations du fait d’un excès de graisse autour de la taille.

Obésité morbide

Pour traiter cette obésité, la chirurgie est nécessaire. Il en existe deux : le sleeve et le bypass gastrique. Le sleeve consiste à réduire la taille de l’estomac afin que le patient absorbe de plus petites quantités. Le bypass agit par malabsorption des aliments.

Obésité infantile

Il s’agit d’une étrange altération endocrinométabolique qui entraîne un risque cardiovasculaire plus élevé à l’âge adulte.

Surpoids

L'obésité morbide

On parle de surpoids lorsque l’on ajoute à l’IMC de base, plus de deux écarts-types au-dessus de la médiane établie selon le modèle de croissance des enfants fixé par l’OMS.

Ceux dont le poids est égal ou supérieur à 25 % ou plus de leur IMC de base sont considérés en surpoids.

Le surpoids se caractérise par une augmentation du poids corporel et s’accompagne d’une accumulation de graisse dans l’organisme. Il n’est pas considéré comme une maladie, mais facilite le risque de maladies telles que le diabète, l’hypertension, les crises cardiaques ou certains types de cancer.

La taille est une autre référence fiable. On parle de surpoids si le poids est supérieur de 10 à 20 % à la taille en centimètres.

Bien que l’obésité et le surpoids ne soient pas identiques, les causes, les symptômes et la façon de les minimiser le sont. Le plus important est donc d’avoir une alimentation équilibrée et de faire du sport régulièrement, quels que soient les autres facteurs déclencheurs.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *